News

Plaquage : Action de stopper un joueur en possession du ballon, qu’est-ce que c’est en rugby ?

Au rugby, le plaquage est une action fondamentale qui permet de stopper un joueur en possession du ballon. C’est l’une des techniques les plus importantes et spectaculaires de ce sport collectif intense et exigeant. Dans cet article, nous allons découvrir en détail ce qu’est le plaquage au rugby ainsi que son importance dans le jeu.

Le porteur du ballon

Avant de comprendre le plaquage, il est essentiel de savoir qui est le porteur du ballon. Au rugby, chaque équipe tente d’avancer sur le terrain en passant ou en courant avec le ballon ovale. Le joueur qui détient le ballon est donc le porteur. C’est lui que l’équipe adverse va chercher à plaquer afin de stopper sa progression.

L’action de plaquage

Le plaquage consiste à stopper physiquement le joueur adverse en le mettant au sol. Lorsqu’un joueur porte le ballon, les joueurs de l’équipe adverse vont tenter de l’atteindre et de l’arrêter en utilisant leurs bras, leur buste et leurs épaules pour effectuer le plaquage. L’objectif est de faire tomber le joueur au sol tout en gardant le contrôle du ballon.

Le plaquage peut être réalisé seul ou en collaboration avec d’autres coéquipiers. Il nécessite une grande anticipation, une bonne technique et une certaine force physique pour pouvoir maîtriser le porteur du ballon. Les rugbymen doivent être prêts à tout donner pour réussir un plaquage efficace.

Les différentes formes de plaquages

Il existe plusieurs types de plaquage au rugby, chacun adapté à une situation ou à un positionnement spécifique sur le terrain :

  1. Plaquage frontal : Il s’agit du plaquage le plus courant et le plus basique. Le joueur en défense avance face au porteur du ballon et tente de l’agripper au niveau des jambes ou de la ceinture pour le faire tomber.
  2. Plaquage d’épaule : Dans cette variante, le défenseur utilise principalement ses épaules pour percuter le porteur du ballon et le déséquilibrer. Cela permet souvent de réaliser des plaquages puissants et spectaculaires.
  3. Plaquage haut : Contrairement aux deux premiers types, le plaquage haut est réalisé en tentant de stopper le joueur en saisissant son buste ou ses bras. Cette technique est utilisée lorsque le porteur du ballon est plus grand ou si les jambes ne sont pas accessibles.
  4. Plaquage glissé : Ce type de plaquage est exécuté lorsque le porteur du ballon court proche de la ligne de touche. Le défenseur va simplement se laisser glisser au sol en essayant d’attraper les jambes du joueur pour le faire sortir du terrain.

Les règles du plaquage

Bien que le plaquage soit une technique essentielle, il est également soumis à des règles strictes pour garantir la sécurité des joueurs sur le terrain :

  • Plaquage sous la ceinture : Un plaquage doit être effectué en visant la ceinture du porteur de balle. Tout plaquage au-dessus de cette zone est considéré dangereux et peut être sanctionné.
  • Interdiction du plaquage dangereux : Les plaquages qui mettent en danger l’intégrité physique d’un joueur sont interdits. Il est notamment interdit de plaquer un adversaire sans avoir les deux mains sur lui ou de le relever et de le faire chuter violemment.
  • Plaquage haut : Bien que le plaquage haut soit autorisé dans certaines situations, il est préférable d’éviter autant que possible cette technique afin de minimiser les risques de blessures graves.

L’importance du plaquage

Le plaquage constitue une part importante de la stratégie de défense au rugby. En réussissant à stopper le porteur du ballon, l’équipe adverse obtient plusieurs avantages :

  • Elle récupère la possession du ballon si le plaquage a été effectué correctement et qu’il entraîne une perte de contrôle ou un arrêt complet du jeu.
  • Elle empêche l’équipe adverse de gagner du terrain. En bloquant la progression du porteur, elle peut forcer l’équipe en possession du ballon à changer de tactique ou à effectuer des actions moins efficaces.
  • Elle met sous pression le porteur du ballon et les autres joueurs, perturbant ainsi leur coordination et leurs mouvements sur le terrain.
  • Elle galvanise l’équipe défensive en donnant un coup de boost mental par la réussite d’une action defensive marquante.

Le plaquage est l’une des actions les plus emblématiques du rugby. Cette technique permet de stopper avec force et précision un joueur en possession du ballon, offrant ainsi de nombreux avantages pour l’équipe défensive. Cependant, il est important de respecter les règles du jeu afin de garantir la sécurité des joueurs. Le plaquage constitue une véritable stratégie dans le rugby, qui demande anticipation, technique et puissance. Il ajoute une dose d’intensité et de spectacle, rendant ce sport unique et passionnant tant pour les joueurs que pour les spectateurs.

Source : https://rugbyici.com/